Fragments du bas monologue                   

« IV
Et tu regardes la photographie, ce sont tes yeux qui voient sans voir, tu entres dans la nuit de ce temps si lointain dont se détachent les formes, sur le petit carré de lumière grise tu aperçois un visage qui était le tiens, enfant tu te regardes mais que regardes-tu, Lire la suite